Questions fréquentes

Questions fréquentes sur les implants dentaires

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est comme une petite vis, c’est une racine artificielle, il est en titane et biocompatible. Il sert à remplacer la racine d’une dent abîmée ou manquante et permet de servir de point d’ancrage à une future prothèse dentaire ou couronne céramique.

Est-ce que cela fait mal ?

La mise en place d’un implant dentaire est réalisé avec un protocole éprouvé, la durée d’intervention est de 20 à 30 minutes pour un implant.

Combien de temps dure les implants dentaires ?

De manière générale, les implants font partie des traitements les plus pérennes. Une hygiène dentaire adaptée et une prophylaxie sont à prendre en compte pour la pérennité du traitement implantaire et prothétique.

Quel est le coût des implants dentaires ?

Il est difficile de donner un prix, chaque patient demande une étude personnalisée pour établir avec précision un prix et un plan de traitement. Ce type d’implant n’est pas remboursé par la sécurité sociale, ceci étant certaines complémentaires de santé peuvent prendre en charge une partie de l’acte.

On m’a dit que je ne pouvais pas avoir d’implant dentaire ?

Il n’y a pas d’âge limite pour avoir des implants. Un examen pré-implantaire est nécessaire. Un scanner dentaire peut être envisagé pour vérifier plusieurs éléments (volume osseux, infections, fracture d’une racine …). En moyenne, le nombre d’implants varie en fonction du nombre de dents à remplacer. Un bilan buccal et un examen clinique sont à prévoir avant d’envisager la mise en place d’implants dentaires.

On m’a dit que je n’ai pas assez d’os ?

Seul un scanner dentaire 3D permet avec précision de déterminer s’il y a assez d’os ou non. Dans l’éventualité où il n’y aurait pas assez d’os, il existe des solutions alternatives, comme combler le volume osseux manquant avec un substitut, soit utiliser des implants courts. Même dans le cas de faible hauteur d’os résiduelle, l’utilisation de la chirurgie guidée pratiquée au sein du cabinet, permet de traiter des cas jusqu’alors considérés comme impossible à réaliser.

Est-ce que cela est sûr ?

Des protocoles rigoureux, avérés et maîtrisés nous garantissent un travail adapté à la situation, avec environ 95 % de réussite. Dans les 5% restant, nous déposons l’implant mobile et après un mois de cicatrisation nous reposons gracieusement un implant, cela ne fait que retarder un peu la fin du traitement.